Vaugand, un avocat pas comme les autres (16/10/2013)

Par Anne-Sophie GIRAUD

Les téléspectateurs pourront découvrir ce soir à 20h45 sur France 2 le premier volet de Vaugand, qui a obtenu deux prix lors du dernier Festival de la Fiction TV de La Rochelle (Prix du Meilleur Scénario pour Jean-Luc ESTEBE et Vincent LAMBERT et Meilleure Interprétation Masculine pour Olivier MARCHAL) où nous avons pu le découvrir en avant-première. On en a pensé beaucoup de bien et ce n’est pas innocent si, premièrement la série a récolté ces prix et si, deuxièmement, la chaîne a décidé d’en faire une série qui reviendra à raison de 2 épisodes par an (comme c’est déjà le cas par exemple avec Nicolas Le Floch).

Le téléfilm, réalisé de main de maître par Charlotte BRANDSTROM, et produit par GMT Productions, met en scène Richard Vaugand interprété par l’excellent Olivier MARCHAL, qui quitte ici le costume de flic pour la robe d’un avocat pénaliste qui décide de reprendre du service après plusieurs années d’absence due à un drame personnel. Et son retour, il le fait en venant en aide à David Finkel (Arthur JUGNOT), un jeune avocat idéaliste un peu trop « droit dans ses bottes » pour parvenir à se sortir d’un dossier compliqué : tout accuse un jeune homme (Thomas COUMANS) d’avoir tué le mari de sa maîtresse avec sa complicité. Mais, ce procès est avant tout l’occasion pour Vaugand de régler ses comptes avec son ancien ami et associé, Maître Brémond (Antoine DULERY) suite à une trahison, qui défend lui la maîtresse du jeune homme (Shirley BOUSQUET), ce qui vaudra quelques duels au sommet à l’écran, aussi bien dans leurs plaidoiries qu’à l’extérieur.

Et, plus qu’à l’enquête, l’histoire donne la part belle aux personnages. Ainsi, on découvre au fil de flashbacks, le passé de Vaugand et ce qui l’a amené à devenir comme il est et les raisons qui l’ont poussé à revenir plaider. Parce que Vaugand, malgré son côté grande gueule, est un homme blessé, qui essaie aujourd’hui de refaire surface, à qui on a « volé » ce qu’il avait de plus cher et qui n’a pas su faire face, préférant fuir on ne sait où.

Olivier MARCHAL et Antoine DULERY, complices à La Rochelle

A noter que le deuxième volet est actuellement en tournage, depuis le 4 octobre et jusqu’à la fin du mois, intitulé La Neuvième Marche.

VaugandLa Place du Mort (90’)
Ecrit par Jean-Luc ESTEBE et Vincent LAMBERT
Réalisé par Charlotte BRANDSTROM
Avec : Olivier MARCHAL (Richard Vaugand), Arthur JUGNOT (David Finkel), Virginie HOCQ (Fred), Antoine DULERY (Maître Brémond), Mathilde LEBREQUIER (Pauline GAMBLIN), Thomas COUMANS (Dylan Thevenot), Shirley BOUSQUET (Audrey Varennes), Isabelle RENAULD (Judith), Capucine DELANY (Ombeline)

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

Laisser un commentaire.


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>