Le Premier Jour du Reste de ta Vie tagged posts

[Critique] « Au Plus Près Du Soleil » d’Yves ANGELO (09/09/2015)

Au plus près du soleil

Par Simon CHEVALIER

Onze ans après les sombres « Ames Grises », Yves ANGELO revient avec un film lumineux mais implacable.

Juge d’instruction à Toulon, Sophie auditionne Juliette, une belle jeune femme accusée d’abus de faiblesse sur son amant. Au cours de cet entretien, la magistrate se rend compte que se tient en face d’elle la mère biologique de son fils adoptif Léo. Sourde aux avertissements de son mari Olivier, elle va alors s’acharner sur Juliette, forte du pouvoir que lui accorde sa fonction. Impuissant face à sa femme, Olivier rentre en contact avec Juliette sous une fausse identité afin de contrecarrer les agissements de Sophie.

Directeur de la photographie détenteur de 3 César, Yves ANGELO fait de la lumière un aspect essentiel de son sixième film en tant que réalisateu...

Lire plus

La sélection cinéma à la TV (08/09/2013)

On commence ce soir à 20h50 sur TF1 avec le film de Rémi BEZANCON, Le Premier Jour du Reste de ta Vie (dont vous pouvez lire la critique de Michaël ROSSI), avec Jacques GAMBLIN, Zabou BREITMAN, Déborah FRANCOIS, Marc-André GRONDIN et Pio MARMAI. Alors que Marie-Jeanne Duval est une maman envahissante, Robert, lui, est un père plutôt effacé. Ensemble, ils ont deux fils et une fille : Albert, brillant mais colérique, Raphaël, un doux rêveur mélomane, et enfin Fleur, révoltée. Sur une période d’une douzaine d’années, chacun des membres de cette famille, semblable à beaucoup d’autres, va vivre une journée qui marquera à jamais son existence.

Demain lundi à 20h45 dans la case cinéma de France 3, vous pourrez voir Séraphine de Martin PROVOST avec Yolande MOREAU, Ulrich TUK...

Lire plus

[Flashback] Le Premier Jour du Reste de ta Vie (2008) de Rémy Bezançon

Par Michael Rossi

Rémi BEZANCON nous avait pourtant prévenu avec Ma vie en l’air : les clichés du quotidien, emblème fané d’un cinéma français jugé « facile », deviennent des armes émotionnellement létales lorsqu’ils sont manipulés avec talent. Une famille, puis cinq vies, à peine cinq jours, ceux qui vous font, défont, qui vous abiment et ressoudent. Ces instants où l’accumulation délétère des silences perce les abcès d’un amour souvent maladroit. De l’affection réprimée d’un père à son fils à l’attachement viscéral d’une mère, en passant par une complicité fraternelle délicate, le récit jette les bases d’une destinée familiale sans surprise...

Lire plus