Le charme discret de la bourgeoisie tagged posts

[Flashback] « Le charme discret de la bourgeoisie » (1972) de Luis BUNUEL

A l’opposé des films sombres qui ont fait sa légende, Luis BUNUEL nous régale avec cette fantaisie loufoque et absurde.

Par Simon CHEVALIER

Un petit groupe de bourgeois – dont l’ambassadeur de Miranda, une république sud-américaine méconnue – ont pris l’habitude de se retrouver autour d’un repas. Mais que ça soit chez eux, au restaurant ou dans un salon de thé, ces réunions sont sans cesse interrompues par une rupture de stock, l’irruption de militaires ou une mort violente…

Dès le début du film, le spectateur est plongé dans une ambiance théâtrale avec le générique présentant les acteurs dans l’ordre d’entrée en scène et la mise en place d’un décor léché...

Lire plus