Jean Teulé tagged posts

Figures de l’ombre #3 : Rencontre avec Aurélien DAUGE, distributeur

Aurélien distributeur

Par Simon CHEVALIER

Cet été, partez à la découverte de ces professionnels du cinéma qui, à l’ombre des réalisateurs et acteurs, mettent leur talent au service de la fiction française. Nouvel épisode avec Aurélien DAUGE de Sophie DULAC Distribution.

Quelles sont les spécificités de ton métier et pourquoi as-tu eu envie de l’exercer?

La spécificité du métier de distributeur est d’être le dernier maillon entre le film fini et la salle où le film sera projeté. C’est un maillon essentiel et trop souvent méconnu du grand public. Ce rôle de passeur, de mise en valeur d’un film sur lequel des centaines de personnes ont déjà travaillé, souvent depuis plusieurs années, est ce qui me passionne dans ce métier...

Lire plus

Arrêtez-moi (06/02/2013)

Durée : 1h39

Un film écrit et réalisé par Jean-Paul LILIENFELD
D’après l’œuvre de  Jean TEULE

Avec : Sophie MARCEAU (la coupable), Miou-Miou (Pontoise), Marc BARBE (Jimmy), Yann EBONGE (Joliveau), Valérie BODSON (Madeleine), Arthur BUYSSENS (Cédric à 17 ans), Vadim GOUDSMIT (Cédric à 7 ans), Claudine PELLETIER (la mère de Jimmy), Jenny CLEVE (Mémé Gardie), Roger DE MOERLOOSE (Pépé Cale-pieds), Dinara DROUKAROVA (Pontoise à 30 ans), etc.

Synopsis : Un soir, une femme se rend dans un commissariat pour confesser le meurtre de son mari violent, commis il y a plusieurs années. Seulement plus la policière de permanence interroge cette femme, plus elle connait sa vie, moins elle a envie de l’arrêter...

Lire plus

Le Magasin des Suicides (26/09/2012)

Durée : 1h25

Un film écrit et réalisé par Patrice LECONTE
D’après l’oeuvre de Jean TEULE

Avec les voix de : Bernard ALANE (Mishima), Isabelle SPADE (Lucrèce), Kacey MOTTET-KLEIN (Alan), Isabelle GIAMI (Marilyn), Laurent GENDRON (Vincent), Pierre-François MARTIN-LAVAL (le beau garçon), Eric METAYER (le psy / le SDF), Jacques MATHOU (M. Calmel / M. Dead For Two), …

Synopsis : Imaginez une ville où les gens n’ont plus goût à rien, au point que la boutique la plus florissante est celle où on vend poisons et cordes pour se pendre. Mais la patronne vient d’accoucher d’un enfant qui est la joie de vivre incarnée. Au magasin des suicides, le ver est dans le fruit…

Notre avis :  

PDF24    Envoyer l'article en PDF   
Lire plus