François Ozon tagged posts

Cérémonie des Césars 2021 : Coups de coeur

Affiche Césars 2021

Par Simon CHEVALIER

Après une 45ème édition qui restera dans les annales et une année 2020 qui fut catastrophique pour le cinéma, le 7ème art français remet tout de même ses récompenses aux rares films qui ont pu sortir entre les différentes fermetures. Voici mes pronostics juste avant la cérémonie.

Enorme

Première nomination pour Jonathan COHEN avec le rôle de Frédéric, le futur papa prêt à accoucher dans « Enorme » de Sophie LETOURNEUR. Ce n’est pas étonnant quand on voit à quel point l’acteur porte ce film osé mais on regrettera l’absence de sa partenaire Marina FOIS qui brille de nouveau par son talent. On se consolera en profitant de la fantaisie de la jolie blonde tout au long de la soirée qu’elle présentera.

effacer l'historique

Récompenser « Effacer l’historique » du duo Gustave KER...

Lire plus

Cérémonie des Césars 2020 : Coups de coeur

Césars 2020

Par Simon CHEVALIER

Pour la 45ème fois, le cinéma français va récompenser ses champions de l’année. Voici ma sélection de « Césarisables »…

Affiche chanson douce

2 actrices ont marqué l’année par leur talent : Chiara MASTROIANNI dans Chambre 212 de Christophe HONORE aurait largement mérité de remporter son premier César. Si seulement Karin VIARD ne nous avait pas autant troublés dans Chanson Douce de Lucie BORLETEAU : son rôle de nounou à priori parfaite et qui dévoile sa vraie nature progressivement devrait lui permettre de décrocher sa quatrième statuette en 13 nominations : seule Isabelle ADJANI a fait mieux dans l’histoire de la cérémonie !

Mon inconnue image

Une seule nomination pour le charmant Mon Inconnue d’Hugo GELIN, c’est peu...

Lire plus

[Critique] « Grâce à Dieu » de François OZON (20/02/2019)

Grâce à Dieu photo

Par Simon CHEVALIER

François OZON dresse de magnifiques portraits d’hommes brisés.

Alexandre est banquier, catholique pratiquant, marié et il a 5 enfants. François est un père de famille athée. Emmanuel est un homme fragile à la vie sentimentale et professionnelle instable. Leur point commun ? Tous ont été les victimes du père Preynat, prêtre pédophile qui a sévi durant des années. Quand Alexandre se rend compte que son agresseur est toujours en contact d’enfants plus de 25 ans après les premiers signalements à l’Eglise et ce, malgré les aveux de ce dernier, il porte plainte…

Quand François OZON s’attaque au scandale de la pédophilie dans l’Eglise, il ne fait pas les choses à moitié : il choisit la plus médiatique des affaires – mettant en cause le cardinal BARB...

Lire plus

[Critique] « L’atelier » de Laurent CANTET (11/10/2017)

L'Atelier

Par Simon CHEVALIER

Laurent CANTET poursuit son exploration de la jeunesse avec, en prime, la toujours parfaite Marina FOÏS.

A La Ciotat, Olivia, écrivain à succès, prend en charge un groupe de jeunes lors d’un atelier d’écriture estival. Au plus près de ces adolescents, elle va découvrir que l’un d’eux est à la dérive et se radicalise dangereusement.

Si on connaît depuis longtemps le talent de Marina FOÏS, Laurent CANTET lui offre ici un partenaire de choix en la personne de Matthieu LUCCI, jeune acteur découvert lors d’un casting sauvage et qui, comme souvent dans ces cas-là, explose de naturel dans le rôle d’un rebelle qui voit dans l’atelier d’écriture un moyen d’exprimer sa haine du monde qui l’entoure...

Lire plus

[Critique] « L’amant double » de François OZON (26/05/2017)

511243.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Par Simon CHEVALIER

François OZON signe une oeuvre aussi esthétique que dérangeante.

Chloé souffre de maux de ventre. Craignant une origine psychologique, elle commence une analyse et tombe sous le charme de son médecin. Mais le conte de fées s’achève quand elle se rend compte que son amoureux lui cache des pans entiers de sa vie.

Dès les premières minutes, le ton est donné : L’amant double sera cru, esthétique, symbolique – ou ne sera pas. Chaque plan est léché et ne doit rien au hasard dans des décors tout aussi recherchés : la froideur clinique du musée où travaille l’héroïne, la chaleur de l’appartement du couple… Le réalisateur s’amuse aussi avec les miroirs dont les reflets sont un élément fort et métaphorique du récit...

Lire plus