Festival Cinessonne 2014 tagged posts

[Bilan Cinéma] Bilan cinéma 2014

10426842_10153529444752971_5118963273563809776_n

Par Simon CHEVALIER

A chaque début d’année, il est de tradition de prendre des bonnes résolutions que l’on tiendra plus ou moins longtemps. Mais c’est aussi une bonne occasion de jeter un coup d’œil dans le rétroviseur afin de tirer un bilan des 12 derniers mois et de se souvenir des belles choses qui resteront dans nos mémoires. Si l’année 2014 a été un très bon cru en termes de fréquentation des salles de cinéma (plus de 208 millions d’entrées), elle fut tout à fait ordinaire en ce qui concerne la qualité des films français avec des déceptions, de jolis moments et quelques coups de cœur sur lesquels nous vous proposons de revenir.

Tout d’abord, 2 metteurs en scène talentueux nous ont été révélés : Boris BAUM et Lucie BORLETEAU.

C’est en Avril que nous sommes to...

Lire plus

[Critique] « Zouzou » de Blandine LENOIR (24/12/2014)

Par Simon CHEVALIER

Un film qui laisse apparaître, sous des aspects légers, une vraie réflexion sur la sexualité féminine.

Solange a un nouvel amour. Et 3 filles. Chacune d’entre elles entretient des rapports différents avec les hommes : Agathe est une mère célibataire, Sophie enchaîne les conquêtes et Marie est heureuse (apparemment) dans son couple. Quant à Zouzou, la fille d’Agathe, à 14 ans, elle connaît sa première relation. L’annonce du nouveau bonheur de la grand-mère puis des premiers rapports intimes de la petite-fille vont donner à chacune de ces femmes la possibilité de s’exprimer sur un sujet que l’on évoque peu en famille : la sexualité.

Pour son premier long-métrage, Blandine LENOIR traite un sujet peu abordé au cinéma car trop risqué: la sexualité féminin...

Lire plus

[Critique] « Gaby Baby Doll » de Sophie LETOURNEUR (17/12/2014)

Par Simon CHEVALIER

Une comédie champêtre dans laquelle Lolita CHAMMAH et Benjamin BIOLAY nous font rire joliment.

Gaby est une jeune femme qui ne supporte pas la solitude. Son médecin l’ayant envoyé à la campagne suivre une cure de repos, elle part donc avec un groupe de copains. Mais quand ceux-ci s’en vont et que son petit ami l’abandonne après s’être rendu compte qu’elle se servait de lui, Gaby se retrouve belle et bien seule. Le jour, ça va, elle peut se contenter de la présence de sa couette et de ses « Chocapic ». Mais, quand la nuit tombe, prise de panique, elle va chercher des hommes au café du village sans d’autre but que d’assurer une présence dans cette grande maison. C’est ainsi qu’elle tombe sur Nicolas, le gardien du château voisin qui vit en ermite.

Après 2 pre...

Lire plus

[Festival Cinessonne 2014] Cérémonie de clôture

Par Simon CHEVALIER

Ce Dimanche 23 Novembre, au Centre Culturel Robert DESNOS de Ris-Orangis, est venu le temps de clôturer le 16ème Festival du Cinéma Européen en Essonne qui fut un succès avec près de 20000 spectateurs selon le maire M. Stéphane RAFFALI. Malheureusement, à l’heure de la remise des prix, les œuvres françaises présentes dans la sélection européenne ne se sont pas particulièrement distinguées.

Dans la compétition française, le court-métrage T’étais où quand Michael JACKSON est mort de Jean-Baptiste POUILLOUX, un petit jeu de séduction réunissant Elodie NAVARRE et Denis MENOCHET, repartit avec le prix du public tout comme Zouzou de Blandine LENOIR dans la catégorie des longs-métrages...

Lire plus

[Festival Cinessonne 2014] « Van Gogh » de Maurice PIALAT (1991)

Par Simon CHEVALIER

Cette année, le Festival Cinessonne a décidé de donner une carte blanche à Pascal MERIGEAU, écrivain et critique cinéma. Celui-ci donna donc rendez-vous ce Vendredi soir au cinéma « Le Cyrano » de Montgeron pour redécouvrir Van Gogh de Maurice PIALAT, un film  aussi âpre que naturaliste. Ce long-métrage retrace les deux derniers mois de la vie du peintre et nous révèle finalement un artiste pas si maudit que ça.

Pascal MERIGEAU commença par expliquer la genèse du projet du cinéaste qui était attaché à Vincent VAN GOGH pour plusieurs raisons. Tout d’abord, Maurice PIALAT avait été peintre dans sa jeunesse mais, faute de succès, avait très vite abandonné. Ensuite, c’est à Auvers-sur-Oise qu’il a tourné ses premiers films amateurs...

Lire plus