critique cinéma tagged posts

[Critique] « Les Garçons et Guillaume, à table ! » de Guillaume GALLIENNE (20/11/2013)

Rares sont les films qui allient à ce point la drôlerie et l’émotion.

 Par Simon CHEVALIER

Guillaume GALLIENNE raconte son histoire hors du commun : celle d’un garçon efféminé qui aime plus que tout sa mère, au point de vouloir lui ressembler, et dont tout l’entourage est persuadé qu’il est homosexuel. Il lui faudra multiplier les expériences (et les séances de psychothérapie) pour enfin trouver l’amour et surtout se connaître lui-même.

Pour sa première réalisation, Guillaume GALLIENNE adapte son one-man-show éponyme, succès théâtral de l’année 2010. Ceux qui ont vu le spectacle prendront le même plaisir que les autres à découvrir ce film qui ne fait qu’enrichir l’univers touchant et poétique de cette histoire si particulière...

Lire plus

[Flashback] « Dernier Eté » (1981) de Robert GUEDIGUIAN

Le premier film de Robert GUEDIGUIAN pose les bases d’une filmographie sociale et amicale.

 Par Simon CHEVALIER

Gilbert est un jeune marseillais du quartier de l’Estaque. Ne travaillant que lorsqu’il en a envie, il passe ses journées (et ses soirées) à traîner avec ses amis Mario, Banane et Le Muet. Il y a aussi Boule, son frère qui est un mauvais garçon et Josiane, une jolie ouvrière. Tout ce beau monde vit dans l’insouciance du début des années 1980 sans se douter que cet été sera le dernier…

Ce film aurait pu s’appeler Les Copains d’abord ! Robert GUEDIGUIAN filme cette bande de jeunes avec tendresse et déjà de la nostalgie. Nostalgie d’un Marseille où il faisait bon vivre, où on enchaînait les apéros au café avant d’aller à la plage ou de draguer dans les bals de quartier...

Lire plus

[Critique] « Mes Séances de Lutte » de Jacques DOILLON (06/11/2013)

Jacques DOILLON nous malmène entre joutes verbales et physiques.

Par Simon CHEVALIER

Une femme. Un homme. Elle vient de perdre son père et, à l’occasion du partage de l’héritage avec son frère et sa sœur, fait le bilan d’une enfance malheureuse. Il est le gardien d’une maison qu’il rénove. Leur relation va se construire autour de duels où se mêlent la provocation, les vérités qui dérangent et la violence qui leur permettra d’expulser une rage intérieure qui les ronge.

Le cinéma de Jacques DOILLON est atypique et ne ressemble à aucun autre. Ses personnages sont mis à nu et leurs psychologies sont exposées dans toute leur complexité. La caméra sait aussi bien être attentive aux mots que tourner autour des corps qui s’affrontent avec passion...

Lire plus

[Critique] « Le Cœur des Hommes 3  » de Marc ESPOSITO (23/10/2013)

Dix ans après le premier opus, Marc ESPOSITO fait revivre sa bande de potes qui ont, certes, perdu de leur fraîcheur mais reste fort attachants.

Par Simon CHEVALIER

Six ans ont passé et le quatuor est devenu trio avec le départ de Jeff pour la Floride. Alex (Marc LAVOINE), devenu sage, voit ressurgir ses démons du passé. Manu (Jean-Pierre DARROUSSIN) a eu un deuxième enfant avec Juliette et leur couple va devoir surmonter une épreuve inédite. Antoine (Bernard CAMPAN) enchaîne les conquêtes et travaille désormais dans un bureau où il sympathise avec son supérieur, Jean (Eric ELMOSNINO). Celui-ci, père célibataire, intègre rapidement le groupe d’amis toujours aussi amateurs de femmes et d’humour.

Une vue plongeante sur Paris, les premières notes du tube des Pretenders : I’...

Lire plus

[Critique] « 9 Mois Ferme » de Albert DUPONTEL (16/10/2013)

Albert DUPONTEL fait mouche une fois de plus avec son style inimitable.

Par Simon CHEVALIER

Ariane Felder est une juge qui ne vit que pour son métier. Traumatisée par l’absence du père pendant son enfance, elle considère que tous les hommes sont des lâches et les fuit comme la peste. Alors, quand elle apprend qu’elle est enceinte de 6 mois, c’est l’incompréhension la plus totale renforcée par l’identité du géniteur : un criminel globophage (il mange les yeux de ses victimes).

Albert DUPONTEL est fou, génial mais fou ! Son univers est composé de personnages plus loufoques les uns que les autres mais avec suffisamment d’humanité pour que l’on s’y attache...

Lire plus