critique cinéma tagged posts

[Critique] « L’amant d’un jour » de Philippe GARREL (31/05/2017)

365735.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Par Simon CHEVALIER

Un film délicat et intime dans un Noir et Blanc élégant.

En pleine rupture, Jeanne revient s’installer chez son père. Celui-ci vit en couple avec Ariane, une étudiante de l’âge de sa fille. Sous des apparences harmonieuses, cette cohabitation va vite atteindre ses limites.

Avec cette réflexion philosophique sur la fidélité, Philippe GARREL nous place au plus près de ses personnages. Que ça soit dans la vie de famille banalement moderne ou dans la psychologie et l’inconscient – particulièrement féminin -, le spectateur touche au plus intime : Qu’est ce que le désir? Comment naît-il? Comment le gérer? L’occasion pour le réalisateur de nous gratifier des scènes les plus osées de sa filmographie...

Lire plus

[Critique] « L’amant double » de François OZON (26/05/2017)

511243.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Par Simon CHEVALIER

François OZON signe une oeuvre aussi esthétique que dérangeante.

Chloé souffre de maux de ventre. Craignant une origine psychologique, elle commence une analyse et tombe sous le charme de son médecin. Mais le conte de fées s’achève quand elle se rend compte que son amoureux lui cache des pans entiers de sa vie.

Dès les premières minutes, le ton est donné : L’amant double sera cru, esthétique, symbolique – ou ne sera pas. Chaque plan est léché et ne doit rien au hasard dans des décors tout aussi recherchés : la froideur clinique du musée où travaille l’héroïne, la chaleur de l’appartement du couple… Le réalisateur s’amuse aussi avec les miroirs dont les reflets sont un élément fort et métaphorique du récit...

Lire plus

[Critique] « Sous le même toit » de Dominique FARRUGIA (19/04/2017)

401138.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Par Simon CHEVALIER

Cette comédie est étonnamment plus efficace dans l’émotion que dans le rire.

Delphine et Yvan divorcent. Cela tombe mal pour ce dernier dont la carrière d’agent de footballeurs patine. Dans l’incapacité de se trouver un logement, il décide donc de faire valoir ses droit sur le domicile familial soit 20%. La guerre des nerfs est alors déclarée avec leurs deux enfants en spectateurs atterrés.

Les déboires maritaux de Delphine et Yvan – joli clin d’oeil au premier film du réalisateur Dominique FARRUGIA Delphine 1, Yvan 0 sorti en 1995 – peinent à nous arracher un sourire là où un long-métrage comme Papa ou Maman de Martin BOURBOULON, par son impertinence, nous faisait mourir de rire...

Lire plus

[Flashback] « Tout est faux » de Jean-Marie VILLENEUVE (17/09/2014)

098120.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Par Simon CHEVALIER

L’errance d’un homme sur fond d’élection présidentielle

Paris, Printemps 2012. Alors que l’agitation médiatico-électorale secoue la France, un homme mène une vie effacée. Celle-ci est rythmée par un boulot des plus inutiles et les rendez-vous avec une amie, véritable moulin à paroles qui ne le laisse pas exister. Chaque jour, il passe devant un homme qui hurle sur un pont sa détestation du système. Heureusement, il a une échappatoire à tout ce vacarme, une forêt dans laquelle il trouve un peu de quiétude.

Voici un film qui peut faire peur à son commencement. Le personnage principal, taciturne et quasi-muet, a du mal à nous toucher...

Lire plus

[Critique] « Le Serpent aux mille coupures » d’Eric VALETTE (05/04/2017)

557369.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Par Simon CHEVALIER

Un bon thriller français qui ne lésine pas sur le nombre de morts…

Une nuit, dans le Sud-Ouest de la France. Alors qu’un fugitif est activement recherché, les occupants de 2 voitures ont un mystérieux rendez-vous près de la ferme d’un couple harcelé par ses voisins…

Vous l’aurez compris, l’intrigue de ce long-métrage est multiple. Néanmoins, à aucun moment, le spectateur n’est perdu et les pièces du puzzle se mettent en place assez rapidement. On retiendra les performances d’acteur de Tomer SISLEY et Terence YIN même si l’ensemble du casting est attachant, ce qui rend les morts violentes, nombreuses et parfois inattendues particulièrement marquantes...

Lire plus