Cinéma Français tagged posts

[Critique] « L’atelier » de Laurent CANTET (11/10/2017)

L'Atelier

Par Simon CHEVALIER

Laurent CANTET poursuit son exploration de la jeunesse avec, en prime, la toujours parfaite Marina FOÏS.

A La Ciotat, Olivia, écrivain à succès, prend en charge un groupe de jeunes lors d’un atelier d’écriture estival. Au plus près de ces adolescents, elle va découvrir que l’un d’eux est à la dérive et se radicalise dangereusement.

Si on connaît depuis longtemps le talent de Marina FOÏS, Laurent CANTET lui offre ici un partenaire de choix en la personne de Matthieu LUCCI, jeune acteur découvert lors d’un casting sauvage et qui, comme souvent dans ces cas-là, explose de naturel dans le rôle d’un rebelle qui voit dans l’atelier d’écriture un moyen d’exprimer sa haine du monde qui l’entoure...

Lire plus

[Critique] « Le Redoutable » de Michel HAZANAVICIUS (13/09/2017)

052385.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Par Simon CHEVALIER

Jubilatoire et inventif, un grand HAZANAVICIUS

En 1968, Jean-Luc GODARD est un homme partagé entre ses films – il tourne La Chinoise qui sera un échec – et son histoire d’amour avec Anne, son égérie. Avec son caractère explosif et la Révolution qui survient, c’est une période charnière qui survient pour lui et ses proches.

L’amour du cinéma et le détournement de ses codes et idoles, voici le credo de Michel HAZANAVICIUS. Dans la lignée des OSS117 et de The Artist, il signe ici une oeuvre à la fois irrévérencieuse et remplie de tendresse pour un personnage unique dans le 7ème art. Que l’on connaisse et/ou apprécie ou non Jean-Luc GODARD, on s’amuse des facéties de Louis GARREL qui disparaît totalement derrière son personnage...

Lire plus

[Critique] « Petit paysan » d’Hubert CHARUEL (30/08/2017)

Petit paysan

Par Simon CHEVALIER

Un film équilibré entre drame et comédie

Pierre est un éleveur comme les campagnes françaises en comptent des centaines – mais malheureusement de moins en moins. Passionné par son métier et amoureux de ses vaches, il les bichonne en craignant que la moindre épidémie ne les mette en danger. Et pour éviter cela, il peut compter sur sa soeur vétérinaire même si celle-ci en a marre des fausses alertes. Jusqu’au jour où le pire arrive…

Hubert CHARUEL est issu d’une famille de paysans et signe un premier film en hommage à ces hommes indispensables à la société mais tellement vulnérables et qui peuvent tout perdre selon le principe de précaution...

Lire plus

Figures de l’ombre #4 : Rencontre avec Nicolas CHEMIN, exploitant

thumbnail_photo

Par Simon CHEVALIER

Cet été, partez à la découverte de ces professionnels du cinéma qui, à l’ombre des réalisateurs et acteurs, mettent leur talent au service de la fiction française. Dernier maillon de la chaîne, l’exploitant de salles avec Nicolas CHEMIN qui dirige le cinéma François TRUFFAUT de Chilly-Mazarin.

Qu’est ce qui t’a donné envie d’être exploitant?

Pendant mes études de cinéma, j’étais plutôt porté sur l’écriture et l’analyse. Naturellement, je suis assez vite devenu critique de film, notamment pour Les Cahiers du Cinéma au début des années 2000. Mais l’envers du décor, les salles de rédaction et surtout le nombre incalculable de films que je voyais chaque semaine m’ont fait perdre le lien émotionnel au cinéma...

Lire plus

[Critique] « 120 battements par minute » de Robin CAMPILLO (23/08/2017)

120 BPM

Par Simon CHEVALIER

Le film qui a fait battre le coeur de la Croisette

Au début des années 90, les militants de l’association Act-Up se battent pour faire entendre leur voix, celle de malades du Sida et de leurs proches, délaissés par les pouvoirs publics. Petit nouveau dans le collectif, Nathan va mettre toute son énergie dans la lutte et rencontrer Sean…

Ancien militant, Robin CAMPILLO nous invite à revivre les années noires de la lutte contre le Sida avec ce film, mélange d’action et d’émotion. En effet, Act-Up, c’était la violence des actions en réponse à la violence de l’indifférence. Mais c’était aussi des jeunes gens assoiffés de vie et qui la brûlait, faute d’avoir le temps...

Lire plus