Cinéma Français tagged posts

[Critique] « Le Serpent aux mille coupures » d’Eric VALETTE (05/04/2017)

557369.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Par Simon CHEVALIER

Un bon thriller français qui ne lésine pas sur le nombre de morts…

Une nuit, dans le Sud-Ouest de la France. Alors qu’un fugitif est activement recherché, les occupants de 2 voitures ont un mystérieux rendez-vous près de la ferme d’un couple harcelé par ses voisins…

Vous l’aurez compris, l’intrigue de ce long-métrage est multiple. Néanmoins, à aucun moment, le spectateur n’est perdu et les pièces du puzzle se mettent en place assez rapidement. On retiendra les performances d’acteur de Tomer SISLEY et Terence YIN même si l’ensemble du casting est attachant, ce qui rend les morts violentes, nombreuses et parfois inattendues particulièrement marquantes...

Lire plus

Cérémonie des César 2017 – Le Palmarès

42Cesar2017

Par Anne-Sophie GIRAUD

divines

Comme en 2016, pas de large victoire d’un seul film comme cela fut le cas par le passé, mais un palmarès plutôt équilibré dont se détache néanmoins deux films, avec trois récompenses chacun : Divines réalisé par Houda BENYAMINA (Meilleur Premier Film, Meilleure Actrice dans un Second Rôle pour Déborah LUKUMUENA et Meilleur Espoir Féminin pour Oulaya AMAMRA) et Juste la fin du monde du cinéaste canadien Xavier DOLAN (Meilleure Réalisation, Meilleur Acteur pour Gaspard ULLIEL et Meilleur Montage).

25 - Elle

Suivent, de près, avec 2 récompenses : Elle réalisé par Paul VERHOEVEN (Meilleur Film et Meilleure Actrice pour Isabelle HUPPERT), Chocolat réalisé par Roschdy ZEM (Meilleur Acteur dans un Second Rôle pour James THIERREE et Meilleurs Décors) ains...

Lire plus

Cérémonie des César 2017 – Coups de cœur

7786935040_l-affiche-officielle-de-la-42e-ceremonie-des-cesar

Par Simon CHEVALIER

La grande cérémonie du cinéma français approche…

Dans quelques jours, nous connaîtrons les grands vainqueurs pour l’année 2016 mais d’ores et déjà et ce, depuis l’annonce des nominations le 25 janvier dernier, les pronostics s’affinent et, comme tout cinéphile, je soutiendrai moi-même des œuvres et des artistes ce vendredi 24 février. En tout, 50 films devront être départagés à l’aide de 23 statuettes et c’est Divines d’Houda BENYAMINA qui remporte la plupart de mes suffrages cette année.

divines

Que ce soit dans les catégories reines (meilleur film, meilleur réalisateur – réalisatrice en l’occurrence, ce qui n’est arrivé qu’une fois dans l’histoire des Césars avec Tonie MARSHALL pour Vénus Beauté Institut en 2000 -, meilleur scénario, meilleur espoir...

Lire plus

[Critique] « Réparer les vivants » de Katell QUILLEVERE (02/11/2016)

reparer-les-vivants

Par Simon CHEVALIER

Un film d’une humanité bouleversante

Trois jeunes amis partent faire du surf à l’aube. Mais au retour, c’est l’accident et Simon n’y survivra pas. Un dilemme s’impose alors à ses parents, celui du don d’organes. Pendant ce temps, à des centaines de kilomètres de là, Claire attend une greffe…

Adapter un succès de librairie au cinéma n’est pas chose aisée. Tout le monde vous attend au tournant et votre film doit avoir son identité propre. Défi relevé haut la main par Katell QUILLEVERE qui fait du best-seller de Maylis de KERANGAL un long-métrage poignant dans lequel elle prend le temps d’imposer sa patte visuelle...

Lire plus

[Critique] « Crache coeur » de Julia KOWALSKI (17/02/2016)

crache-coeur

Par Simon CHEVALIER

La jeunesse a inspiré à Julia KOWALSKI un premier film dans lequel elle ne s’interdit rien.

Rose, jeune fille de 16 ans aux origines polonaises, voit débarquer chez elle un ouvrier venu du pays de ses ancêtres pour rénover sa maison. Ce dernier est également à la recherche de son fils dont il n’a pas de nouvelles. Celui-ci étant dans le même lycée que la jeune fille, elle essaie de rentrer en contact avec lui…

L’adolescence est un vaste sujet sur lequel se penche de nombreux cinéastes – Divines d’Houda BENYAMINA, Quand on a 17 ans d’André TECHINE… Il peut donc être compliqué pour une oeuvre de se distinguer. Mais le premier long-métrage de Julia KOWALSKI n’a pas ce problème tant il est singulier de par l’ambiance qui s’en dégage...

Lire plus