Cinéma Français tagged posts

[Critique] « Nos Vies Formidables » de Fabienne GODET (06/03/2019)

Nos vies formidables

Par Simon CHEVALIER

Une fiction quasi-documentaire qui magnifie l’esprit de groupe

Quand Margot intègre un centre de désintoxication, l’acclimatation est rude. Mais, entre vie en communauté et groupe de discussion, elle découvre que la solidarité est l’atout non négligeable pour réussir sa reconstruction.

Léo, Salomé, Jalil, Dylan… Si ce film est composé de personnalités diverses, sa principale force est de les diluer dans un collectif attachant. Les parcours de chacun et ce qui les a amenés ici comptent peu au regard de ce qu’ils vivent ensemble...

Lire plus

Figures de l’ombre #9 : Tamara KOZO, chargée de casting

Tamara kozo photo

Tamara entre les réalisateurs Grand Corps Malade et Mehdi IDIR (photo : Bob H.B. El Khayrat)

Par Simon CHEVALIER

Chargée de casting, notamment pour la figuration et les petits rôles de  La Vie Scolaire  de Grand Corps Malade et Mehdi IDIR, Tamara KOZO nous parle de son métier et de sa fierté à avoir travaillé sur ce dernier film.

Comment êtes vous devenue chargée de casting ?

Je travaillais dans le milieu du spectacle en province, le cirque pour être précise et j’ai souhaité faire un peu de figuration. Ayant le réseau et les compétences organisationnelles nécessaires, on m’a proposé de passer de l’autre côté et de me charger de castings...

Lire plus

Retour sur la 44ème Cérémonie des Césars

César 2019 logo

Par Simon CHEVALIER

La 44ème Cérémonie des Césars restera comme une édition socialement rude de par les sujets des films récompensés.

3 Césars pour l’histoire d’amour et de délinquance de Jean-Bernard MARLIN, Shéhérazade : Meilleurs Premier Film et Espoirs pour Dylan ROBERT et Kenza FORTAS. Une vraie prime à l’audace de la jeunesse.

2 prix pour Les Chatouilles et beaucoup d’émotion quand Andréa BESCOND et Eric METAYER sont montés sur scène pour recevoir le César de la Meilleure Adaptation. Mais également de la joie chez Karin VIARD, Meilleur Second Rôle Féminin et « césarisée » pour la troisième fois de sa carrière.

Egalement 2 compressions pour Guy qui récompensent l’extraordinaire interprétation d’Alex LUTZ en vieux chanteur sur le retour et la musique origina...

Lire plus

[Critique] « Amanda » de Mikhael HERS (21/11/2018)

Amanda

Par Simon CHEVALIER

Un film délicat sur le deuil qui nous révèle un Vincent LACOSTE bluffant de maturité.

Jeune parisien insouciant, David est très proche de sa soeur Sandrine et de sa nièce Amanda âgée de 7 ans. C’est l’été, la vi(ll)e est belle et rien ne semble pouvoir menacer le bonheur de cette famille. Mais la jeune femme va être victime d’un attentat et David va se retrouver seul avec Amanda…

Mikhael HERS est un réalisateur estival : ses trois longs-métrages se situent tous dans cette période qu’il sait magnifier. Ici, tout en évitant le « Paris de carte postale », le cinéaste nous fait aimer la capitale, ses rues ensoleillées, ses squares, ses rencontres. Mais ce paradis urbain bascule après une attaque terroriste. Le changement d’ambiance est alors très bien rendu...

Lire plus

[Critique] « Mademoiselle de Joncquières » d’Emmanuel MOURET (12/09/2018)

Mademoiselle de Joncquières

Par Simon CHEVALIER

L’alliance de l’élégance et de la vengeance

France, XVIIIème siècle. Malgré la cour assidue que lui fait le marquis des Arcis, Madame de la Pommeraye n’est pas dupe : dès qu’elle lui aura cédé, il se désintéressera d’elle et elle ne sera qu’un trophée de plus dans son tableau de chasse déjà bien garni. Finissant par s’abandonner dans les bras de son prétendant, ils forment alors un couple harmonieux jusqu’à ce que les craintes initiales de Madame s’avèrent fondées. Sa vengeance n’en sera que plus terrible…

Cinéaste particulièrement romantique, Emmanuel MOURET signe son premier film d’époque en adaptant une nouvelle de Denis DIDEROT...

Lire plus