70ème festival de cannes tagged posts

[Critique] « Petit paysan » d’Hubert CHARUEL (30/08/2017)

Petit paysan

Par Simon CHEVALIER

Un film équilibré entre drame et comédie

Pierre est un éleveur comme les campagnes françaises en comptent des centaines – mais malheureusement de moins en moins. Passionné par son métier et amoureux de ses vaches, il les bichonne en craignant que la moindre épidémie ne les mette en danger. Et pour éviter cela, il peut compter sur sa soeur vétérinaire même si celle-ci en a marre des fausses alertes. Jusqu’au jour où le pire arrive…

Hubert CHARUEL est issu d’une famille de paysans et signe un premier film en hommage à ces hommes indispensables à la société mais tellement vulnérables et qui peuvent tout perdre selon le principe de précaution...

Lire plus

[Critique] « 120 battements par minute » de Robin CAMPILLO (23/08/2017)

120 BPM

Par Simon CHEVALIER

Le film qui a fait battre le coeur de la Croisette

Au début des années 90, les militants de l’association Act-Up se battent pour faire entendre leur voix, celle de malades du Sida et de leurs proches, délaissés par les pouvoirs publics. Petit nouveau dans le collectif, Nathan va mettre toute son énergie dans la lutte et rencontrer Sean…

Ancien militant, Robin CAMPILLO nous invite à revivre les années noires de la lutte contre le Sida avec ce film, mélange d’action et d’émotion. En effet, Act-Up, c’était la violence des actions en réponse à la violence de l’indifférence. Mais c’était aussi des jeunes gens assoiffés de vie et qui la brûlait, faute d’avoir le temps...

Lire plus

[Critique] « Ava » de Léa MYSIUS (21/06/2017)

515909.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Par Simon CHEVALIER

Les tribulations et émotions d’une jeune fille lors d’un été meurtrier

Ava est une adolescente perturbée. Rejetant sa mère instable et son environnement malsain, elle apprend de surcroît qu’elle perd progressivement la vue. Alors, quand elle s’éprend d’un jeune homme inquiétant, elle risque tout pour vivre cette passion.

Si on devait qualifier ce premier film, nous dirions : audacieux, sans concessions et sans indulgence pour son héroïne montrée sans fards… Ce qui ressemble fort à ce qu’on avait dit de Crache coeur de Julia KOWALSKI...

Lire plus

[Critique] « L’amant double » de François OZON (26/05/2017)

511243.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Par Simon CHEVALIER

François OZON signe une oeuvre aussi esthétique que dérangeante.

Chloé souffre de maux de ventre. Craignant une origine psychologique, elle commence une analyse et tombe sous le charme de son médecin. Mais le conte de fées s’achève quand elle se rend compte que son amoureux lui cache des pans entiers de sa vie.

Dès les premières minutes, le ton est donné : L’amant double sera cru, esthétique, symbolique – ou ne sera pas. Chaque plan est léché et ne doit rien au hasard dans des décors tout aussi recherchés : la froideur clinique du musée où travaille l’héroïne, la chaleur de l’appartement du couple… Le réalisateur s’amuse aussi avec les miroirs dont les reflets sont un élément fort et métaphorique du récit...

Lire plus

[Cannes 2017] Clap de fin

20170528_232723

Par Simon CHEVALIER

Hier soir, deux films français ont été récompensés lors de la cérémonie de clôture du 70ème Festival de Cannes.

20170528_192630

Jeune femme de Léonor SERRAILLE est la Caméra d’Or 2017. Ce trophée récompensant le meilleur premier long-métrage fut remis par Sandrine KIBERLAIN, présidente du jury, à une réalisatrice très émue qui est montée sur scène avec son actrice Laetitia DOSCH.

20170528_200338

120 battements par minute de Robin CAMPILLO est reparti avec le Grand Prix du Jury. Longuement applaudi, le réalisateur a rendu hommage à tous ceux qui se sont battus il y a 25 ans au sein d’Act Up et qui ont inspiré son film. Si elle n’a pas remporté la Palme d’Or, cette oeuvre restera comme la plus marquante de ce Festival et remporte haut la main la « Palme du coeur ».

Lire plus