Sur le tournage de « Bula » de Boris BAUM

P1010693

Par Simon Chevalier

Dimanche 17 Juillet 2016, 14H. Après moult péripéties, j’arrive au 10 bis, avenue du Gibet à Bruxelles. C’est dans cette maison mais surtout dans son extraordinaire jardin que Boris BAUM tourne son nouveau film Bula, deux ans après Une braise sur la neige, un premier long-métrage qui nous avait particulièrement séduit (voir critique).

P1010653

L’histoire est celle de Marcelo, 17 ans, un adolescent pas comme les autres qui, suite à la mort de son père en Amérique du Sud, décide de partir afin de ramener le corps de celui-ci. Il sera accompagné dans ce périple par son oncle, une sorte de chaman excentrique joué par l’excellent Xavier GALLAIS, qui tenait déjà le premier rôle d’Une braise sur la neige. C’est la première partie du film qui est tournée en Belgique, juste avant le départ pour le continent sud-américain.

Ce qui me frappe lorsque je débarque sur ce tournage en pleine nature, c’est de trouver un réalisateur totalement fan de ses acteurs. Boris BAUM, devant son moniteur, se régale de la performance de Xavier GALLAIS dans une scène où il fait face à Stéphane BISSOT qui joue sa soeur, la mère de Marcelo.

P1010654

P1010664

Cette actrice belge qui a tourné avec de grands compatriotes réalisateurs – Joachim LAFOSSE, Benoît MARIAGE, Luc et Jean-Pierre DARDENNE… – est arrivée sur le projet après avoir poussé la porte de « La Récré », le coworking café que tient Boris BAUM au coeur de Bruxelles. Suite à sa rencontre avec le jeune homme, elle s’est intéressée à son univers et a été séduite par l’originalité et la poésie de son premier film. Même si certains choix la rendent parfois sceptique, elle fait confiance à son réalisateur et s’engage avec coeur à ses côtés dans cette belle aventure.

Les prises de vues s’enchaînent, notamment avec Lula COTTON FRAPIER, jeune élève de la Classe Libre du Cours Florent âgée de seulement 17 ans et qui, à peine débarquée du Festival d’Avignon, participe à son premier long-métrage dans le rôle de Candy, baby-doll fantasmée par Marcelo.

P1010669

Puis, c’est l’entrée en scène de Lara, un magnifique perroquet qui fait la joie de son partenaire d’un soir Xavier GALLAIS. La journée ne prendra fin qu’au coeur de la nuit et au sein d’une serre – presque – tropicale, un avant-goût de la deuxième partie du tournage qui aura lieu au Brésil en Janvier prochain.

Le lendemain, direction Charleroi et plus précisément son Vélodrome, monstre de béton qui surplombe cette région autrefois si prospère. En attendant que l’équipe se prépare pour le transfert, j’ai l’occasion d’échanger avec Matthieu DELAUNAY – ci-dessous en plein raccord coiffure -, le jeune héros de cette histoire. Je sais que la recherche de l’interprète de Marcelo fut longue et compliquée et il m’apprend qu’il est un élève de Xavier GALLAIS au CNSAD, le Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique et que c’est donc son professeur qui lui a présenté Boris BAUM avec qui l’osmose fut immédiate. Il tient beaucoup au projet pour ce qu’il dit de la différence et a eu la chance de voir le scénario réécrit afin que son personnage lui ressemble plus. Débordant de projets, comme un spectacle de clowns qu’il peaufine actuellement, je sens ce jeune homme déterminé à devenir un chef de troupe,bien décidé à rassembler autour de ses envies artistiques.

P1010665

Après 45 minutes de voiture, nous voici arrivés sur le plateau de cette deuxième journée. Nous sommes très vite rejoints par un groupe d’acteurs qui incarneront des « camarades » de Marcelo, notamment dans un plan-séquence qui permettra au spectateur de comprendre les liens qui unissent le personnage principal aux jeunes gens de sa génération. Parmi cette bande, il y a Alicia HAVA que le grand public connaît pour sa participation au feuilleton Plus Belle La Vie et qui incarne la jeune fille dont le héros est amoureux mais également Johan LIBEREAU que nous avions eu la chance d’interviewer en début d’année (voir interview).

P1010709

Tout plan-séquence étant délicat à mettre en place, il occupe l’équipe une bonne partie de la journée, d’autant plus qu’il faut compter sur la présence d’animaux, à savoir 3 chiens. Ci-dessous, Boris BAUM entouré de ses acteurs Matthieu DELAUNAY, Alicia HAVA et Johan LIBEREAU.
P1010704

P1010703

A la tombée de la nuit, la « Magic Hour », de nombreux figurants nous rejoignent : danseurs de hip-hop, skateurs, champions de roller, ils transforment, le temps d’une scène, le vieux Vélodrome en espace de création artistique et festive.

Comme la veille, le tournage ne prend fin que plusieurs heures après le coucher du soleil. Autour d’un feu de camp, au rythme du djembé de Johan LIBEREAU, encouragée par les incantations de Xavier Gallais, la danse d’Alicia HAVA clôture, pour moi, ce séjour au coeur de la fabrication d’un film indépendant.

Si tout ne fut pas rose – des retards et même des heurts entre figurants ont fait partie du programme -, je retiens de ces deux jours l’ambiance familiale assurée par une équipe unie dans un même but : faire naître la vision d’un réalisateur. Aucun énervement, aucun problème d’ego, Boris BAUM peut s’avouer très chanceux de pouvoir compter sur des professionnels qui font toute la magie du 7ème art, art collectif par excellence.

Nous souhaitons bon vent au tournage du film Bula sur les différents territoires qu’il parcourra à travers le globe et attendons avec impatience sa sortie l’année prochaine.

Laisser un commentaire.


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>