Retour sur la 44ème Cérémonie des Césars

César 2019 logo

Par Simon CHEVALIER

La 44ème Cérémonie des Césars restera comme une édition socialement rude de par les sujets des films récompensés.

3 Césars pour l’histoire d’amour et de délinquance de Jean-Bernard MARLIN, Shéhérazade : Meilleurs Premier Film et Espoirs pour Dylan ROBERT et Kenza FORTAS. Une vraie prime à l’audace de la jeunesse.

2 prix pour Les Chatouilles et beaucoup d’émotion quand Andréa BESCOND et Eric METAYER sont montés sur scène pour recevoir le César de la Meilleure Adaptation. Mais également de la joie chez Karin VIARD, Meilleur Second Rôle Féminin et « césarisée » pour la troisième fois de sa carrière.

Egalement 2 compressions pour Guy qui récompensent l’extraordinaire interprétation d’Alex LUTZ en vieux chanteur sur le retour et la musique originale créée pour ce film mais qu’on croirait tatouée dans nos souvenirs depuis plusieurs décennies.

Philippe KATERINE sera finalement le seul récompensé, en tant que second rôle, parmi les nombreuses nominations du Grand Bain. Une mise en valeur d’un acteur atypique dont la folie douce aura fait du bien à la soirée.

Enfin, Pierre-Jean LARROQUE, grand costumier du cinéma français aux 8 nominations, a remporté son troisième trophée pour l’élégant Mademoiselle de Joncquières.

Pour terminer, on regrettera que l’ambiance de la cérémonie ait été très inégale entre ouverture spectaculaire, sketchs poussifs et apparitions hilarantes, notamment de Laurence ARNE, Jérôme COMMANDEUR et Laurent LAFITTE. Si le maître de cérémonie était légitime – Kad MERAD a reçu un César en 2007 -, son absence d’expérience de la scène l’aura empêché de renouer avec les grandes heures de ce show télévisé.

Laisser un commentaire.


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>