Retour sur la 42ème Cérémonie des César

7786935040_l-affiche-officielle-de-la-42e-ceremonie-des-cesar

Par Simon CHEVALIER

Le Vendredi 24 Février, s’est déroulée la 42ème Cérémonie des César. Revenons sur cette soirée qui, au delà du palmarès, connut de bien jolis moments.

Tout commença par un petit clip, sorte de court-métrage regroupant des personnalités aussi diverses que Claude LELOUCH, Monica BELLUCCI, Louane EMERA, Chantal LAUBY mais surtout Jérôme COMMANDEUR, le maître de cérémonie cette année. Ce genre d’initiatives est toujours des plus réjouissantes, unissant de grandes stars mues uniquement par l’envie de s’amuser et de se retrouver et non par un besoin de promotion.

Puis la cérémonie débuta par le traditionnel salut aux politiques présents, l’occasion de se montrer impertinent et de décrocher quelques rires de la part même des intéressés.

Césars 5

© Nadège Duhautois / ENS Louis Lumière pour l’Académie des César 2017

La problématique inédite de cette édition – l’absence de président – fut réglée de manière sobre avec l’ouverture de la cérémonie par un autre président, Alain TERZIAN, celui de l’Académie des Arts et Techniques du cinéma, organisatrice de l’événement. Seule Nicole GARCIA citera le nom de l’absent au milieu d’une foule de réalisateurs durant son discours de remettante.

Césars 6

© Audrey Benard / ENS Louis Lumière pour l’Académie des César 2017

En parlant de remettants, mes préférés furent Cédric KLAPISCH et Ana GIRARDOT – joli duo synchronisé -, Valérie LEMERCIER – dont la fantaisie m’avait manqué ces dernières années – et surtout Nathalie BAYE – et son hilarante transcendance. Quant à Joey STARR, accompagné d’Anna MOUGLALIS, il a récidivé dans la remise du César de la meilleure actrice dans un second rôle, 2 ans après sa « rencontre mouvementée » avec Kristen STEWART dont un pupitre avait fait les frais. A ce sujet, l’absence du fameux pupitre dans un souci d' »Oscarisation » de la soirée a fait naître une fâcheuse particularité : nombre de lauréats ont dû poser leur trophée sur le sol. Peut-être que les organisateurs auraient pu songer qu’un César est plus lourd et encombrant qu’un Oscar.

Césars 2

© Audrey Benard / ENS Louis Lumière pour l’Académie des César 2017

Parmi les discours des vainqueurs, il y a eu des oublis – les Espoirs Oulaya AMAMRA qui ne remercie pas sa partenaire Déborah LUKUMUENA et Niels SCHNEIDER qui oublie de citer Xavier DOLAN, le cinéaste de ses débuts, pourtant dans la salle -, de la politique – François RUFFIN aurait mérité une standing ovation pour son discours fort et émouvant et la prise de position sur les banlieues que l’on attendait d’Houda BENYAMINA est finalement venue de la réalisatrice du très beau court-métrage Vers la tendresse, Alice DIOP… Céline SCIAMMA s’est montrée aussi percutante que ses scénarios avec des mots bien choisis et Xavier DOLAN nous a offert 3 discours très différents : le « bafouillé » de celui qui ne s’y attendait pas, le « surprise » en lisant celui écrit par Gaspard ULLIEL et surtout l' »intense et émouvant », sa marque de fabrique.

Césars 4

© Audrey Benard / ENS Louis Lumière pour l’Académie des César 2017

Si Hollywood était bien présent avec George CLOONEY, Jean DUJARDIN – barbu comme Mel GIBSON – et la voix off de Céline MONTSARRAT – que les spectateurs habitués à la VF identifient à Julia ROBERTS -, le plus beau moment restera franco-français avec l’hommage à Jean-Paul BELMONDO : pas de statuette pour ne pas heurter la mémoire de son père, sculpteur rival de César, mais sans doute l’une des plus longues ovations de l’histoire de la cérémonie et un casting incroyable sur scène pour entourer la légende… Xavier BEAUVOIS et Alice POL, Claude BRASSEUR et Béatrice DALLE, Jean-Paul ROUVE et Nicole CALFAN mais aussi Françoise FABIAN, Antoine DULERY, Alice ISAAZ, Anny DUPEREY… En tout, une trentaine de personnalités symbolisant le cinéma français dans sa diversité.

Césars 3

© Audrey Benard / ENS Louis Lumière pour l’Académie des César 2017

Enfin, je terminerai par un coup de cœur : la victoire de Déborah LUKUMUENA qui a terrassé les confirmées Nathalie BAYE, Anne CONSIGNY, Valéria BRUNI-TEDESCHI et Mélanie THIERRY en tant que meilleure actrice dans un second rôle. Son émotion mêlée de joie était communicative et son discours aussi fort que drôle a révélé à ceux qui l’avaient raté dans Divines une grande comédienne, la reine de cette soirée.

Laisser un commentaire.


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>