PREVIEW, le nouveau magazine des séries

Par Nicolas SVETCHINE

La rédaction du site web Toute la Télé vient de lancer un nouveau magazine consacré aux séries télé : Preview (Série & Télévision).
Mais ne vous y trompez pas, il ne s’agit pas d’un énième magazine pour ados sur les séries avec un angle plus orienté « people ».
Non. Preview est LE magazine que nous attendions tous, téléspectateurs passionnés, à la recherche de contenu inédit et de qualité.

Si les séries bénéficient aujourd’hui de festivals qui leur sont entièrement dédiés (Séries Mania à Paris depuis 2010 et Serie Series à Fontainebleau depuis 2011), c’est maintenant au tour de la presse écrite de leur consacrer enfin une revue de fond avec de nombreux dossiers et décryptages passionnants.
Homeland (l’excellente série américaine récemment diffusée sur Canal+) fait la couverture du magazine mais les séries françaises ne sont pas négligées pour autant.
Preview nous propose notamment une immersion passionnante au cœur du tournage de la cinquième saison d’ Un Village Français, la célèbre série de France 3.

Le magazine propose aussi quelques critiques de séries. Les Revenants (Canal+) et Ainsi soient-ils (Arte) se voient ainsi attribuer 3 étoiles. Ces deux productions françaises, brillamment remarquées cette année, marquent un tournant pour la fiction française.
On regrettera cependant que ces séries n’aient pas fait l’objet d’une étude un peu plus approfondie, notamment pour Les Revenants, une série française de grande qualité et qui passionnent les téléspectateurs. Certes la presse s’en est déjà largement occupée… Mais qu’importe, l’originalité du magazine tient aussi dans cette volonté d’aller explorer des terrains ou d’autres ne se risqueraient pas…

Preview propose ainsi un dossier qui traite la délicate question de la représentation de l’homosexualité dans les séries. Des scénaristes comme Vincent Poymiro (Ainsi soient-ils) ou encore Jennifer Have (Coeur Océan) confient leur point de vue et nous parlent de leur travail face à ce sujet de société. Jennifer Have garde un souvenir amer de son travail sur la série Coeur Océan ou elle a du faire face à de nombreuses pressions, à la fois de la part de la chaîne mais également sur le tournage avec l’une des comédiennes. Le dossier revient aussi sur Clash (diffusée au printemps dernier sur France 2), une série qui a bien failli faire l’objet de censures de la part le chaîne pour certaines scènes jugées « dérangeantes ».

Egalement au sommaire de ce numéro pour tous les nostalgiques que nous sommes, un petit retour en arrière avec des séries cultes qui ont marqué des générations.

Le magazine se penche aussi sur la crise de la fiction française au travers d’interviews de deux professionnels du milieu : les producteurs Jean-Luc Azoulay et Quentin Raspail (également Président fondateur du Festival de la Fiction TV à la Rochelle).
Si les deux producteurs semblent s’accorder à dire que les séries françaises s’exportent mieux lorsqu’elles comportent un grand nombre d’épisodes, en revanche, ils ne partagent pas la même vision lorsqu’il s’agit de parler du format de l’unitaire en Fiction. Pour Jean-Luc Azoulay : « Il faut oublier les unitaires. Il faut faire des séries. Ce qui compte à la télévision, c’est la récurrence. […] Les séries fidélisent »
Quentin Raspail estime quant à lui qu’il est nécessaire de « conserver à l’antenne une diversité des formats. […]. Le format unitaire de 90 minutes représente l’excellence de ce que les Français savent faire aujourd’hui. » Il reconnaît cependant que l’unitaire se vend plus difficilement.
Rappelons que l’unitaire est un format qui a presque disparu dans certains pays (c’est notamment le cas en Suède). Cette question sur les formats était notamment l’objet d’une longue réflexion entre producteurs, scénaristes et showrunners Francais et étrangers lors des Ateliers de la Fiction organisés en septembre dernier à la Rochelle à l’occasion du Festival de la Fiction TV.

La revue aborde enfin la « scripted reality », un genre qui semble avoir le vent en poupe en ce moment mais qui provoque néanmoins de vives réactions.
Nombreux estiment en effet que ce type de programme n’a pas sa place sur le service public. Aurélie Filippetti, Ministre de la Culture et de la Communication, est d’ailleurs la première à se positionner fermement contre: « C’est une tromperie et c’est de mauvais goût ».
A l’heure où France Télévisions se voit réduire considérablement son budget, ce genre de programmes « low cost » apparaît ainsi comme une formule intéressante pour les chaines publiques.
Si France 2 a été la première à se lancer dans cette aventure, aujourd’hui tout le monde semble s’y intéresser. De TF1 à NRJ 12 en passant par M6 et bientôt W9.

Vous l’aurez compris, Preview est LE magazine à se procurer au plus vite !

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

Laisser un commentaire.


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>