Les Témoins, une série à l’atmosphère mystérieuse entre « Silent Hill » et « Les Oiseaux » d’Hitchcock

10991223_876385722405147_3263278047730950962_n

Par Nicolas SVETCHINE

Après Les Oubliées, Pigalle la nuit et Signature, la nouvelle série du duo de scénaristes Hervé HADMAR et Marc HERPOUX, Les Témoins, sera diffusée dès ce soir à 20h55 sur France 2.

Le Nord de la France. Des tombes profanées. Des morts qu’on déterre et qu’on installe dans des maisons-témoins. À chaque fois, une femme, un homme, une adolescente qui ne se connaissaient pas et qui forment à présent « une nouvelle famille ». Au milieu des corps, des meubles immaculés et des photos de familles idéalisées, Sandra Winckler, jeune flic chargée de l’affaire, découvre la photo de Paul Maisonneuve : une ancienne légende de la PJ de Lille qui va devoir « revenir aux affaires ».
Qui déterre ? Qui installe ces corps ? Pourquoi et comment ? Le mystère est partout.
Sandra Winckler et Paul Maisonneuve. Une femme, un homme. Deux flics pour qui la vie ne sera plus jamais la même…

Cette série qui met notamment en scène Thierry LHERMITTE (il campe ici le personnage de Paul Maisonneuve, un ancien flic de retour au pays) s’inscrit dans la lignée des polars nordiques et prend le temps d’implanter le décor et d’installer les mystères avant de monter crescendo en intensité.

Particulièrement séduit par cette nouvelle fiction, FrenchCineTV est allé à la rencontre d’Hervé HADMAR, co-auteur mais aussi réalisateur de la série.
Durant notre entretien, il évoque notamment les influences des séries nordiques, revient sur les ambiances de cette fiction et décrypte le générique, particulièrement esthétique et mystérieux, à l’image de la série.


Hervé HADMAR – Les Témoins (France 2) par SvetProd

Une forte ambition visuelle
Rarement depuis Les Revenants une série dramatique française parvient à instaurer des ambiances et atmosphères aussi mystérieuses et inquiétantes. Car il faut bien le reconnaître, nos séries hexagonales peinent souvent à proposer des univers esthétiques aussi aboutis.
La série Les Témoins évolue dans des lieux sans vie, déserts ou abandonnés, ce qui amène une atmosphère glauque et intriguante se situant entre Silent Hill (célèbre jeu vidéo, adapté également au cinéma) et Les Oiseaux d’Hitchcock selon Hervé HADMAR.
« Dans la série, les personnages vont devoir gérer leur rapport à la mort, à la disparition. De là est née cette direction artistique très précise qui consistait à avoir des lieux vides, des cimetières et des maisons témoins… » poursuit le réalisateur de la série.

Une série qui s’exporte avec succès avant même sa diffusion en France
Comme nous vous en parlions il y a quelques semaines, Les Témoins s’exporte déjà avec succès en Europe avant même sa diffusion en France. Pour une série made in France, c’est chose rare pour être souligné, d’autant plus que la série ne comporte que 6 épisodes. Cela vient ainsi prouver que les séries françaises peuvent connaître une réussite à l’export sans comporter forcément un volume d’épisodes conséquent.

Une saison 2 en écriture
Une deuxième saison est d’ores et déjà en préparation. Le mystère autour du personnage incarné par Thierry LHERMITTE étant résolu à l’issue de la saison 1, le comédien ne sera donc pas de la partie pour la suite. Une nouvelle guest-star viendra le remplacer pour éclaircir un nouveau mystère et l’enquête sera toujours menée par Sandra (Marie DOMPNIER) et Justin (Jan HAMMENECKER).

Avec une intrigue originale, une réalisation soignée et des comédiens très convaincants (Marie DOMPNIER a reçu le FIPA d’or 2015 de la meilleure interprétation féminine pour son rôle de Sandra Winckler dans la série), Les Témoins est à ne manquer sous aucun prétexte !

 

 

Crédits visuels© Cinétévé

Laisser un commentaire.


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>