Les formations de scénaristes en France : la formation continue (3/3)

Par Anne-Sophie GIRAUD

Lors de la conférence à Séries Mania s’est également posé le problème de la formation continue, évoqué notamment par Véronique PERLES qui travaille à la SACD à la Direction des Relations Auteurs et Utilisateurs.

Le fonds de formation continue pour les auteurs a été créé en 1999 à la suite d’un long travail avec les organisations professionnelles afin de sensibiliser les pouvoirs publics. Le rapport a été rendu en 2005 et la loi votée seulement en 2011 pour permettre l’accès à la formation continue aux auteurs. La gestion de ce fonds a été confiée à l’AFDAS pour une durée de 3 ans. Il s’agit d’une section autonome gérée par des auteurs, des représentants des diffuseurs et des sociétés d’auteurs.

Il est financé de 3 manières : une cotisation à la charge des auteurs (0,35% des droits d’auteur), une cotisation à 0,10% à la charge des producteurs et des chaînes de télévision et un abondement volontaire des sociétés de perception des droits d’auteur (5%) et 25% sur la copie privée.

Des critères d’éligibilité ont été mis en place : il faut que les auteurs soient affiliés à l’AGESSA ou qu’ils aient perçus au minimum 9000€ de droits d’auteur sur les trois dernières années.
Pour en bénéficier, il faut contacter l’AFDAS afin de constituer un dossier et l’organisme qui organise la formation pour obtenir une prise en charge financière (limitée à 7200€ par an et par auteur, répartie sur une ou plusieurs formations).

Depuis le 15 avril 2013, des formations de type transversales ont également été mises en place concernant les langues, l’informatique, la gestion des droits, etc.
De nouvelles formations devraient bientôt être validées. En effet, un des enjeux majeurs de la formation continue est de pouvoir répondre rapidement aux nouveaux besoins.

Le CEEA

Le CEEA propose également des formations continues destinées aux auteurs ou à des personnes en situation de reconversion professionnelle comme « Ecrire la fiction TV en 52’ » (110h), « Ecrire une comédie » (105h), « Lecture de scénario : évaluer le potentiel d’un film TV ou cinéma » (12h) ou « Direction littéraire / Expertise scénaristique » (105h) qui permet aux producteurs ou aux diffuseurs de pouvoir communiquer avec les scénaristes.

La FEMIS

De son côté, la FEMIS Séries TV a annoncé avoir un projet de formation continue après la formation initiale.

Au niveau de la section Cinéma, la FEMIS propose déjà de la formation continue, notamment avec son atelier Scénario qui a pour objectif de faire écrire un scénario de long-métrage à chaque stagiaire, à partir d’un projet, dans le cadre d’un atelier qui couvre l’année civile. Les participants travaillent en petits groupes, encadrés par des professionnels (scénaristes, réalisateurs, producteurs, comédiens, etc.).

CEFPF et CIFAP

Le CEFPF (Centre Européen de Formation à la Production de Films) est l’un des principaux organismes de formation continue avec le CIFAP. Tous deux proposent des formations en scénario.

Le CEFPF possède une formation intitulé « Le scénario » alliant à la fois théorie et pratique répartie sur 245h destinée à des personnes ayant déjà des notions d’écriture (pas forcément cinématographiques). La première partie s’attache à acquérir les outils de la dramaturgie tandis que la seconde est un atelier de développement des projets personnels. Il propose également d’autres formations comme « Acquérir les outils dramaturgiques de la fiction » (630h) ou « Atelier d’écriture et développement de scénario » (222h).

Le CIFAP, quant à lui, propose une formation « Scénario et dialogues en fiction » (210h) qui comprend un enseignement théorique pour acquérir les bases suivi de pratique avec l’écriture scénaristique, sous forme d’exercices avec des contraintes imposées.

DIXIT et INA Expert

DIXIT, principal éditeur de livres techniques consacrés au cinéma et à l’audiovisuel (plus de 200 livres), organise également des formations et notamment des Master class avec des scénaristes ou dramaturges comme Robert MCKEE sur des durées très condensées de 3 ou 4 jours, davantage destinées à un public averti.

INA Expert, filiale de l’INA (Institut National de l’Audiovisuel), spécialisée dans la formation professionnelle propose également une quinzaine de formations professionnelles liées à l’écriture de scénario comme « Acquérir les fondamentaux de l’écriture de scénarios » (105h), « Devenir scénariste de télévision » (420h), « Accompagner l’évolution d’une série longue » (14h) ou « Le pitch : présenter un projet à l’oral » (21h).

Bien évidemment, cette présentation des formations ne se veut pas exhaustive puisqu’il s’agit d’une sélection. En cherchant sur Internet ou en vous renseignant, vous en trouverez bien d’autres. Mais il était important pour nous de vous en présenter les principales.

Néanmoins, comme l’a rappelé Franck PHILIPPON qui modérait le débat, « en France, il n’est pas obligatoire de faire une école pour devenir scénariste. Les écoles servent avant tout d’accélérateur pour lancer une carrière ». Et Patrick VANETTI d’ajouter « Un scénariste, au-delà de ses compétences professionnelles, c’est son identité d’auteur et son talent qui comptent avant tout ».

Au final, que vous suiviez une formation ou non, tout le monde vous le répètera (et les intervenants n’ont pas manqué de le faire lors de la conférence), l’expérience de vie est très importante pour l’écriture.

Pour avoir plus d’informations sur les formations :

Vous pourrez également trouver pleins de ressources très intéressantes concernant le scénario sur le site de Nathalie LENOIR http://www.scenario-buzz.com

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

Laisser un commentaire.


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>