« Gueule d’ange » de Vanessa FILHO (23/05/2018)

Gueule d'ange

Par Simon CHEVALIER

La bouleversante histoire d’une petite fille interprétée brillamment par Ayline AKSOY-ETAIX

Elli a 8 ans et vit avec sa mère Marlène. Celle-ci, instable et même irresponsable, va jusqu’à abandonner sa fille après une rencontre en boîte de nuit. Se retrouvant seule, sur qui « Gueule d’ange » va-t-elle pouvoir compter pour l’aider à grandir ?

Ce premier film est un véritable écrin contenant deux joyaux d’actrices : Marion COTILLARD en anti-héroïne solaire, une étoile lumineuse mais toxique à laquelle se brûle la révélation de ce long-métrage, le petit diamant brut Ayline AKSOY-ETAIX. D’une profondeur étonnante, la jeune comédienne emporte le spectateur dans ses émotions et confère une grande sensibilité à l’œuvre, renforcée par une mise en scène qui se met à sa hauteur d’enfant. Le duo qu’elle forme avec le rassurant Alban LENOIR nous fait battre le cœur par tant de sentiments pudiquement exprimés. Mais c’est le regard qu’Elli porte sur sa mère qui nous captive tant il est complexe, mélange d’admiration et de déception. Une telle maîtrise est exceptionnelle à cet âge et augure le meilleur pour la suite.

On peut penser que Vanessa FILHO a eu la chance de séduire Marion COTILLARD pour sa première œuvre. Mais le résultat est à la hauteur de la filmographie impressionnante de l’actrice qui a une nouvelle fois brillé au Festival de Cannes avec une future star et une réalisatrice d’avenir à ses côtés.

Laisser un commentaire.


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>