[Flashback] « Pépé le Moko » (1937) de Julien DUVIVIER

pepe-le-moko-poster_affiche

Par Simon CHEVALIER

Une visite de la Casbah d’Alger de 1937 avec pour guide un certain Jean GABIN.

Cambrioleur retranché dans la Casbah d’Alger et qui risquerait sa peau s’il sortait de ce dédale de rues et de traverses, Pépé est traqué par l’inspecteur Slimane. En couple avec Inès, son charme fait cependant des ravages auprès des femmes mais c’est sa rencontre avec la belle Gaby, de passage à Alger, qui va changer son destin.

La force du polar oriental de Julien DUVIVIER, sorti le 28 Janvier 1937, tient dans sa diversité. Tout d’abord, c’est une romance improbable et impossible entre la raffinée Gaby et le truand Pépé. Ensuite, ce long-métrage n’est pas dénué d’humour, notamment dans les rapports entre le gangster et l’inspecteur qui s’apparentent à des joutes verbales toutes en finesse. Le réalisateur manie aussi l’angoisse lors d’une scène d’assassinat qui vous prend aux tripes. Enfin, la nostalgie est également présente quand Jean GABIN interprète une chanson de ses débuts dans le music-hall et surtout grâce à la présence au générique de Fréhel, grande chanteuse du début du siècle. La scène où, face à une photo de sa jeunesse, elle chante « Où est-il donc »  transmet une forte et sincère émotion. Pour terminer, sachez que Pépé le Moko a inspiré le film culte hollywoodien Casablanca de Michael CURTIZ. En effet, outre les ressemblances scénaristiques – l’orientalisme, la nostalgie de Paris, le triangle amoureux… -, le titre a été choisi pour sa sonorité proche de Casbah, le remake américain des aventures de l’anti-héros qui avait eu un immense succès en 1938.

Sorti la même année que La Grande Illusion de Jean RENOIR et 1 an avant Quai des Brumes de Marcel CARNE, Pépé le Moko constitue probablement le film le plus méconnu de cette « trilogie » de Jean GABIN, à voir et à revoir.

Laisser un commentaire.


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>