[Décryptage] Famille d’Accueil (France 3) : retour sur une série sociétale

FAMILLE D'ACCUEIL VISUEL

Par Nicolas SVETCHINE

Après 14 saisons et pas moins de 96 épisodes, la série Famille d’Accueil diffusée depuis 2001 sur France 3 a tiré sa référence mardi 26 avril 2016.

Pourquoi France 3 a-t-elle décidé d’arrêter cette série qui faisait pourtant les beaux jours de la chaîne ? Comment cette fiction a-t-elle évolué depuis son lancement ?
Décryptage.

Clap de fin après 15 ans d’aventures sur France 3

La décision de mettre fin à cette série s’explique en partie par la difficulté à renouveler les intrigues au sein de la famille Ferrière ainsi que les sujets de société traités par le biais des histoires propres aux enfants recueillis par Marion.
Par exemple, le phénomène sociétal du « binge drinking » (consommation massive et rapide d’alcool) chez les adolescents, développé dans l’épisode « Sous emprise » de cette 14ème saison, avait déjà fait précédemment l’objet d’une problématique lors de la saison 7 au sein de l’épisode « Une bouteille à la mer ».
En cause également, des audiences en baisse en 2015 sur la saison 13 bien que la série continuait à réaliser des scores supérieurs à la moyenne de la chaîne en prime-time. De plus, cette fiction a fréquemment connu des audiences irrégulières, notamment lorsqu’elle était diffusée durant un temps le samedi soir où les scores étaient souvent décevants avant de retrouver des couleurs lors de son retour à sa case initiale du mardi soir.
Enfin, France 3 souhaite renouveler ses séries françaises pour aller vers davantage d’innovation en traitant des sujets plus clivants selon Dana HASTIER, la directrice des programmes de la chaîne.

Autant d’éléments qui auront certainement encouragés France 3 à expédier cette ultime saison en ne commandant que 4 épisodes contre 8 à 10 habituellement.
À sa décharge, la chaîne a néanmoins fait preuve de respect vis-à-vis de ses téléspectateurs en proposant une vraie fin pour clôturer comme il se doit cette aventure qui aura duré près de 15 ans.

Une série qui a su se moderniser et se renouveler

Un changement de format et une nouvelle narration feuilletonnante
Famille d’Accueil est l’une des rares séries de France Télévisions qui aura su brillamment se moderniser et se réinventer au fil du temps.
D’abord en faisant évoluer la forme avec un changement de format, en adoptant le 52 minutes en 2007 soit 6 ans après le lancement de la série sur France 3 au sein d’une case de 90 minutes. Une initiative quasiment inédite pour une série française déjà à l’antenne depuis plusieurs années !
Grâce au 52 min, la série se transforme également sur le fond en introduisant une narration feuilletonnante permettant ainsi de développer davantage les personnages de la famille Ferrière et de l’entourage proche, avec des intrigues s’étalant sur le long terme.

De nouveaux personnages et des guests prestigieux
Cette série a également fait preuve de renouveau quant à son casting. De nouveaux comédiens ont fait leur apparition comme Jean-Claude DE GOROS ou Hubert BENHAMDINE. Le premier, qui incarne le père de Marion, est devenu un personnage récurrent. Le deuxième prête ses traits à Benjamin, un directeur de l’ASE plutôt fantasque et plus drôle que son prédécesseur Khaled. Le comédien qui l’incarnait, Smaïl MEKKI, a été prié de quitter la série en 2014.
Famille d’Accueil a aussi reçu quelques têtes d’affiches le temps d’un ou plusieurs épisodes comme Michel JONASZ lors de la saison 13 ou Delphine CHANEAC lors de cette dernière saison.

Une assistante maternelle face à ses doutes
Au fil des saisons, le personnage de Marion Ferrière a gagné en profondeur. Alors que les premières saisons de la série nous avaient habitués à un personnage assez lisse (aspect caractéristique des héros de fictions françaises lors des années 90 et au début des années 2000), l’assistante maternelle est devenue plus complexe en étant face à ses doutes et en laissant apparaître ses failles.

Un impact social fort

Depuis ses débuts, Famille d’Accueil a traité une centaine de sujets de société. Certains abordés par l’intermédiaire des enfants de la famille FERRIÈRE comme l’homosexualité avec Juliette et la famille monoparentale avec Charlotte qui élève seule son fils. D’autres explorés au travers de l’histoire de jeunes en difficultés confiés à Marion.
Excepté Plus belle la vie (avec des défauts et ses qualités…), aucune autre série française ne s’est penchée ouvertement, sans tabou et avec beaucoup de justesse sur autant de thématiques de société, souvent délicates voire dérangeantes comme la schizophrénie infantile, l’autisme ou encore la dysphorie de genre.
Lors d’un entretien accordé au site Toutelatele.com, la comédienne Virginie LEMOINE qui interprète l’héroïne Marion FERRIÈRE confiait : « une tribune populaire comme Famille d’Accueil est certainement beaucoup plus efficace et pénètre mieux dans les foyers qu’un débat en deuxième partie de soirée ».


Famille d’Accueil aura su engager des choix audacieux et stratégiques pour se renouveler et innover au bon moment, permettant ainsi à la série de devenir un modèle de longévité en fiction française à la télévision.

Crédits visuel : France 3 / GMT Productions

Laisser un commentaire.


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>