[Critique] « Sous le même toit » de Dominique FARRUGIA (19/04/2017)

401138.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Par Simon CHEVALIER

Cette comédie est étonnamment plus efficace dans l’émotion que dans le rire.

Delphine et Yvan divorcent. Cela tombe mal pour ce dernier dont la carrière d’agent de footballeurs patine. Dans l’incapacité de se trouver un logement, il décide donc de faire valoir ses droit sur le domicile familial soit 20%. La guerre des nerfs est alors déclarée avec leurs deux enfants en spectateurs atterrés.

Les déboires maritaux de Delphine et Yvan – joli clin d’oeil au premier film du réalisateur Dominique FARRUGIA Delphine 1, Yvan 0 sorti en 1995 – peinent à nous arracher un sourire là où un long-métrage comme Papa ou Maman de Martin BOURBOULON, par son impertinence, nous faisait mourir de rire. Cette contre-performance ne doit pas être imputée aux acteurs emmenés par Louise BOURGOIN – impeccable de bout en bout – et un Gilles LELLOUCHE touchant en papa soudainement SDF et qui tente maladroitement de retrouver sa vie d’avant. La scène où il erre dans Paris est particulièrement émouvante mais est gâchée car elle se termine par un gag pathétique et un tantinet vulgaire. A noter également les présences de Marilou BERRY et Manu PAYET, ce dernier tenant un second rôle proche de celui qu’il avait dans L’amour, c’est mieux à deux du même réalisateur.

Voici donc un film inégal mais qui mérite quand même que vous le découvriez pour notamment vous rendre compte qu’il mérite un des deux prix remportés au Festival du film de comédie de l’Alpe d’Huez, celui du meilleur acteur pour Gilles LELLOUCHE.

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

Laisser un commentaire.


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>