[Critique] « Respire » de Mélanie LAURENT (12/11/2014)

Par Simon CHEVALIER

Mélanie LAURENT nous plonge dans l’univers irrespirable de l’adolescence en compagnie d’interprètes d’exception.

A 17 ans, Charlie serait une adolescente heureuse si ses parents ne traversaient pas une grave crise de couple. L’arrivée d’une nouvelle élève dans sa classe va lui permettre de changer d’air. Sarah est belle et dégage un charme et un charisme qui impressionne Charlie. Mais, très vite, cette amitié va devenir malsaine et le piège de cette relation se refermera sur la jeune fille.

Pour son deuxième passage derrière la caméra, Mélanie LAURENT signe un film de femmes. A la fois fortes et fragiles, ses héroïnes sont comme un vecteur que l’actrice-réalisatrice utilise pour exprimer sa propre sensibilité. Que ce soit les jeunes Lou de LAAGE – très loin de son rôle dans Jappeloup de Christian DUGUAY qui nous l’avait fait découvrir – et Joséphine JAPY – impressionnante – ou les confirmées Isabelle CARRE et Claire KEIM, toutes défendent la complexité de leur personnage avec vigueur et évitent ainsi tout jugement du spectateur. Mais au-delà d’une formidable direction d’acteurs, Mélanie LAURENT fait preuve d’un sens du cadre très maîtrisé. Son film est ponctué de moments de grâce où elle parvient à nous faire rentrer dans la tête de ses protagonistes à l’aide d’un ralenti, d’une contre-plongée ou simplement de l’angle de prise de vue parfait. En bref, un film plus que réussi sur la forme comme sur le fond avec, en point d’orgue, une scène finale douloureusement oppressante.

Que de talents en Mélanie LAURENT ! Après l’actrice et la chanteuse, voici la réalisatrice qui confirme sa capacité à nous transmettre des émotions fortes. Et s’il fallait exprimer une déception, ce serait de ne pas avoir pu profiter de la présence à l’écran – comme dans Les Adoptés, son premier long-métrage – de celle dont on attend dès à présent le prochain projet artistique, quel qu’il soit.

Laisser un commentaire.


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>