[Critique] « Passer l’hiver » de Aurélia BARBET (15/01/2014)

Un premier film à l’ambiance troublante et au casting parfait.

 Par Simon CHEVALIER

Claire et Martine travaillent dans la même station-service. La mère de Claire étant très malade, celle-ci se rend souvent à l’hôpital. La nuit du Nouvel An, un jeune inconnu propose à Claire de l’emmener voir la mer, elle accepte et ne revient pas. Martine va en profiter pour s’immiscer dans la vie de sa collègue.

Adapté d’une nouvelle d’Olivier ADAM, ce premier film d’Aurélia BARBET nous plonge dans une ambiance sombre et mystérieuse. Les cieux gris de la Bretagne répondent aux mines tristes des personnages, les sourires sont rares. Gabrielle LAZURE n’aura jamais été aussi émouvante. Quand à Lolita CHAMMAH, elle a hérité de l’intensité de sa mère, Isabelle HUPPERT. On ne sait jamais si ses intentions sont bonnes ou mauvaises. La construction du film, mettant en parallèle ces deux héroïnes renforce leur dualité et le sentiment que, malgré leurs différences, elles sont liées par un destin commun.

Aurélia BARBET signe, ici, un premier long-métrage qui n’est pas sans nous rappeler l’univers de Claude CHABROL (on pense à La cérémonie par moments) dont on souhaite qu’il accompagne longtemps l’inspiration de cette réalisatrice talentueuse.

Laisser un commentaire.


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>