[Flashback] « Mustang » de Deniz GAMZE ERGUVEN (17/06/2015)

Mustang

Par Simon CHEVALIER

Deniz GAMZE ERGUVEN aborde avec pertinence la diversité de la condition féminine en Turquie.

Sonay, Ece, Selma, Nur, Lale. 5 soeurs toutes plus belles les unes que les autres. Trop belles. Pour avoir innocemment joué avec des garçons, les voici progressivement cloîtrées par leur famille en attendant qu’on les marie. Lale, la petite dernière de la fratrie, la plus rebelle, voit donc ses soeurs partir inexorablement les unes après les autres.

La force d’un film politique tient souvent dans sa subtilité. En cela, Mustang est un grand film politique.
Si la réalisatrice nous montre ce qui peut arriver de pire quand on est une femme en Turquie, elle n’en fait pas une généralité, ce qui crée d’ailleurs un cruel sentiment d’injustice. Même au sein de la fratrie, certaines s’en sortent mieux que d’autres. Ce refus du manichéisme ne rend que plus réelle la tragédie de ces jeunes filles.
L’autre piège évité par la cinéaste est la tentation du mode de vie occidental. Jamais ce dernier n’est évoqué – les héroines n’ont même pas de téléphone portable et n’en rêvent pas : si Lale et ses soeurs se battent, c’est pour leur simple liberté, la liberté universelle de choisir sa vie.

Coproduction franco-turque, Mustang est un film dont on peut être fier. C’est pourquoi il représente la France dans la course aux Oscars 2016, depuis que la Turquie a porté son choix sur une autre oeuvre. Nous souhaitons donc bonne chance à ces magnifiques « chevaux sauvages » qui porteront haut nos couleurs à Hollywood : Liberté, Egalité, Fraternité.

Laisser un commentaire.


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>