[Critique] « Le Nouveau » de Rudi ROSENBERG (23/12/2015)

Le Nouveau

Par Simon CHEVALIER

Un teen-movie d’une drôlerie imparable.

Benoît vient d’arriver dans un nouveau collège. Timide et n’arrivant pas à trouver sa place, il devient très vite un sujet de moqueries pour certains élèves de sa classe. C’est donc entouré par d’autres laissés-pour-compte et épaulé par son oncle qu’il va connaître les joies et les émois de l’adolescence.

Sous ses airs de petit film sympathique, Le Nouveau cache une comédie irrésistible. Impossible, en effet, de ne pas s’esclaffer devant les aventures – et les bêtises – de cette bande de gamins. Néanmoins, le réalisateur n’oublie pas de traiter les aspects négatifs de cette période scolaire qu’est le collège : le fait de devoir changer d’établissement, les premiers désirs et donc les rivalités… ces pemiers pas vers l’âge adulte ne se font pas toujours sereinement et le jeune Rephael GHRENASSIA parvient à le montrer avec justesse. Bien sûr, les yeux affûtés remarqueront quelques incohérences – pour n’en citer qu’une, pourquoi avoir filmé des collégiens devant le lycée Montaigne? – mais rien qui ne puisse gâcher le plaisir procuré par ce premier long-métrage.

En choisissant de filmer des collégiens à l’humour gentiment potache et à la sensibilité subtile et non des lycéens adeptes de blagues graveleuses et au cerveau dirigé par les hormones, Rudi ROSENBERG fait preuve d’originalité et, plus de 30 ans après La Boum de Claude PINOTEAU, remet au goût du jour ce qu’on pourrait appeler le « pré-teen movie ».

Laisser un commentaire.


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>