[Critique] « Le Grand Bain » de Gilles LELLOUCHE (24/10/2018)

Le Grand Bain affiche

Par Simon CHEVALIER

Un film sympathique, positif, enthousiasmant…

Bertrand végète au chômage depuis longtemps, trop longtemps. Comme Marcus, vendeur de piscines, Simon, qui se rêve musicien mais travaille dans une cantine, Laurent ou Thierry, d’autres « cabossés de la vie », il retrouvera goût à la vie à la piscine municipale. Car tous font partie d’un groupe de natation… synchronisée.

Pour sa première réalisation en solo, Gilles LELLOUCHE nous offre de formidables acteurs français dans de magnifiques rôles d’hommes en souffrance. Mais les femmes ne sont pas oubliées : Virginie EFIRA nous touche par sa détresse et sa fragilité tandis que Leïla BEKHTI est hilarante en coach tyrannique. Un réalisateur qui est un acteur reconnu aurait pu se contenter de bien écrire ses personnages mais il signe une réalisation soignée et un scénario riche en surprises. Une œuvre maîtrisée de bout en bout.

Au-delà de l’aspect comique, Le Grand Bain réussit à être un « film à enjeu » : petit à petit, le spectateur est emporté par le suspense et suit ses nouveaux amis au bout du monde pour un formidable défi…

Laisser un commentaire.


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>