[Critique] « Jeune et Jolie » de François OZON (21/08/2013)

Par Simon CHEVALIER

Isabelle vient d’avoir 17 ans. Élevée par sa mère et son beau-père et ayant son petit frère pour confident, elle semble heureuse dans cette famille paisible. Après avoir perdu sa virginité sur une plage avec un Allemand qui ne lui a donné aucun plaisir, elle s’inscrit sur un site spécialisé et enchaîne les relations tarifées.

Quelle intensité dans le cinéma de François Ozon ! Peu importe le genre qu’il aborde, son univers riche porté par une réalisation fluide vous transporte et ne vous lâche plus à tel point que vous en sortez comme sonné. Chaque plan est précis et aucun personnage, aucun détail n’est insignifiant : c’est ciselé comme du Balzac !

On retrouve ici tous les thèmes chers au cinéaste :

  • la famille parfaite qui vole en éclats comme dans 8 Femmes ou Potiche ;
  • son amour des actrices : il ne se contente pas de mettre en scène Marine Vacth, il la « met en grâce » ;
  • l’œil observateur : ce jeune personnage, à la fois secondaire et au cœur de l’histoire (il est ici interprété par Fantin Ravat dont on apprécie la fraîcheur et la complicité avec sa grande sœur de cinéma) ;
  • la musique vintage : ici, Françoise Hardy qui apporte une grande douceur et des mots très justes sur l’adolescence.

Les scènes osées ne sont jamais vulgaires et si aucune hypothèse n’est formulée pour expliquer le comportement de la jeune fille, cela permet à chacun de se faire sa propre idée : a-t-elle besoin de tester son pouvoir de séduction ou de vivre des sensations fortes ? Est-ce l’absence de son père qui la pousse dans les bras d’hommes plus âgés ?

Quoi qu’il en soit, aucun jugement n’est porté sur cette héroïne, nouvelle étoile dans la prestigieuse galaxie des personnages féminins magnifiés par un réalisateur qui poursuit son chemin unique et tellement indispensable au cinéma français.

Laisser un commentaire.


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>