[Critique] « Géronimo » de Tony GATLIF (15/10/2014)

Par Simon CHEVALIER

Tony GATLIF signe un « Roméo et Juliette » gitan et offre à Céline SALLETTE un rôle remarquable de médiatrice.

Lil et Lucky s’aiment. Un amour passionné à la limite de la folie. Mais Lucky est gitan et Lil turque, promise à un mari imposé. Et quand la jeune mariée fuit cette promesse, le jour de la cérémonie, elle met le feu aux poudres. Au milieu de cette guerre des familles, Géronimo, éducatrice des jeunes du quartier, va se donner corps et âme pour tenter de limiter les dégâts provoqués par l’honneur des uns et l’amour des autres.

Une mariée en fuite qui court à perdre haleine vers son bonheur. La première scène donne le tempo: ce film ne s’arrêtera pas pendant près de 2 heures. La caméra court, danse, virevolte, devient folle à l’image des personnages qu’elle filme, damnés hystériques ou danseurs frénétiques. Seul point de stabilité, Céline SALLETTE incarne une femme en première ligne qui encaisse, encore et encore, menaçant de sombrer elle aussi mais qui résiste, pour qui, pour quoi ? Pour le quartier ? Pour les jeunes dont elle s’occupe ? Parce qu’elle sait qu’il n’y a aucun coupable, si ce n’est la tradition et que tous sont victimes d’un code d’honneur qui tue les corps et ravage les esprits ? Toutes les questions ne trouveront pas de réponse et si la fin est grande ouverte, elle nous fait prendre conscience que l’on vient de traverser une tempête de couleurs, de musique et de fureur accroché à un roc nommé Géronimo.

Le point fort de Tony GATLIF, c’est qu’au-delà du « film de gitan », ces œuvres portent des messages universels. Ivre de liberté et de nature, son cinéma frise souvent l’excès mais toujours dans le but d’exprimer les sentiments les plus humains qui soient. Ce « West Side Story » ne fait pas exception à la règle nous enthousiasmant autant qu’il nous bouleverse.

Laisser un commentaire.


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>