[Critique] « 120 battements par minute » de Robin CAMPILLO (23/08/2017)

120 BPM

Par Simon CHEVALIER

Le film qui a fait battre le coeur de la Croisette

Au début des années 90, les militants de l’association Act-Up se battent pour faire entendre leur voix, celle de malades du Sida et de leurs proches, délaissés par les pouvoirs publics. Petit nouveau dans le collectif, Nathan va mettre toute son énergie dans la lutte et rencontrer Sean…

Ancien militant, Robin CAMPILLO nous invite à revivre les années noires de la lutte contre le Sida avec ce film, mélange d’action et d’émotion. En effet, Act-Up, c’était la violence des actions en réponse à la violence de l’indifférence. Mais c’était aussi des jeunes gens assoiffés de vie et qui la brûlait, faute d’avoir le temps. Pour les incarner, un groupe d’acteurs soudés où aucun ne se dégage tant l’unité est retranscrite telle qu’à l’époque. Il y a une vraie dynamique de groupe dans ce casting plus que crédible notamment dans les scènes de réunion, particulièrement bien rendues, à la manière d’un documentaire. Si le sujet implique des scènes d’amour, un juste milieu est respecté : on en montre ni trop ni trop peu. Le montage, dans ce long-métrage, est primordial et on y retrouve la patte du réalisateur qui s’en est chargé lui-même. Malgré tout, on est passé à côté de la perfection. Car le film est long – 2H15 – avec des scènes de danse qui prennent beaucoup de place pour de simples moments d’illustration. Mais surtout quand on pense que la fin est là, qu’elle est parfaite, que les larmes montent, il reste encore de nombreuses scènes démonstratives avec un petit sentiment de pathos inutile. Ce qui ne masque pas le sentiment d’avoir vu un film fort dont on ressort aussi bouleversé qu’enthousiasmé.

Depuis quelques années, le Grand Prix du Jury cannois est plus qu’une médaille d’argent, une vraie Palme du Coeur. Le palmarès 2017 ne fait pas exception à cette règle et couronne une oeuvre qui restera dans les mémoires et les coeurs.

Laisser un commentaire.


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>